C'est un forum fait pour tester des codes HTML, des images, des hébergeurs, ... C'est mon forum mais si quelqu'un cherche un forum comme celui-ci, pour tester ses créations, il peut bien venir, je me sentirai moins seule ^^
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire de Wuna (non finie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilie
Admin
avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 18

MessageSujet: Histoire de Wuna (non finie)   Ven 1 Nov - 16:07

L'histoire de Wuna

- Monsieur le Directeur ! Monsieur le Directeur, où êtes-vous ? Monsieur le D... Ah ! C'est vous Vice Président... Comment ? Vous voudriez savoir pourquoi je cherche le directeur ? Eh bien, vous vous souvenez de l'affaire W., non ? Oui, j'étais chargé d'enquêter sur ce que le monde extérieur sait d'elle. J'ai découvert quelques lettres et une série de photos. Vous voudriez les voir ? Pas de problème. Les voici, voyez donc...











Chère Lucy,




J'ai reçu votre lettre. Je sais que cette fille devrait être oubliée depuis longtemps. Cependant, je ne peux pas m'empêcher de penser à ce qui aurait pu lui arriver. Certaines personnes du village disent qu'elle aurait été vue il y a trois mois. Seule. La fois précédente, elle était accompagnée de deux hommes, habillés de noir. Personne n'a pu voir leur visage. Beaucoup se demandent où ils l'auraient emmenée.


En ce qui vous concerne, je me demande si vous en savez plus que moi. N'y voyez rien qui pourrait être suspect, juste de la curiosité. Je tiens absolument à découvrir la vérité sur cette fille. Ainsi que sur ces hommes d'ailleurs. Vous savez que cette affaire me tourmente. Je donnerais tout pour savoir ce qu'il lui est arrivé. Quelle importance de toute manière ? Tout le monde tient à connaître la suite du mystère. Mais je serais celui qui trouvera la réponse à toutes les questions. J'y tiens comme à vous.


Excusez-moi de vous avoir fait perdre du temps avec mes affaires de curiosité. Mais j'espère tant trouver l'endroit dans lequel cette jeune fille a été enfermée. D'autant qu'elle doit avoir changé. Déjà vingt ans qu'elle é disparu...


J'espère vous revoir le plus tôt possible, ma chère. Quant à cette histoire, si vous êtes au courant de quelque chose, je le répète, faites-m'en part. Plus vite j'aurais mes réponses, plus vite j'aurais l'esprit tranquille.




Au plaisir de vous retrouver,
Votre espion de coeur.


















23 novembre 1993



Monsieur le Maire,



Cela fait déjà près de vingt ans que cette fille est portée disparue. La plupart des gens de la ville se sont même mis à éviter de dire son nom lors des conversations. A croire que cette enfant porte le malheur sur son dos...


De nombreuses personnes racontent avoir vu des hommes l'encadrer lors d'une sortie. A entendre les rumeurs courire, on croirait entendre parler d'un prisonnier. Cette pauvre enfant n'a pourtant rien fait de mal. Elle a juste disparu, et je ne crois pas que cette disparition soit venante de sa pleine volonté. Pour ma part, je ne demande qu'à démasquer les auteurs des faits et découvrir leurs motifs. Cette jeune fille m'était assez proche pour savoir qu'elle n'aurait pas fugué ou que sais-je d'autre idée concevable. Ses parents désespèrent, ils l'auraient presque oubliée s'ils n'étaient pas aussi éttachés à elle. Je me souviens d'une matinée, ils parlaient avec la soeur de cette fille. Elle avait l'air de ne pas comprendre. Ce qui est d'ailleurs compréhensible, voyez, elle n'avait que quatre ans au moment du drame.


En parlant d'âge, je me demande comment est désormais cette jeune enfant, monsieur le Maire. Cela doit être terrible pour elle de ne plus revoir le monde extérieur. Imaginez-vous vingt ans, cloîtré dans je ne sais quel laboratoire ou salle de torture. La pauvre...


Enfin... Je ne peux pas m'appitoyer sur le sort de cette demoiselle plus longtemps. Je vous écris pour une raison bien précise, monsieur le Maire. Selon certaines personnes, elle serait retenue quelque part dans la ville, ou du moins, dans ses alentours. Je désirerais savoir si vous connaissez un endroit susceptible de servire de lieu de rétention. Si tel est le cas, je vous demanderais de bien vouloir m'indiquer ce lieu. Mon désir est simple, et pourtant compliqué à réaliser. J'ai besoin de toute l'aide possible. La vôtre y compris.


Permettez-moi encore de vous saluer, monsieur le Maire. Si vous êtes arrivé à a fin de cette lettre, je vous suis reconnaissant.


En espérant bénéficier de quelques informations utiles venant de votre part,
Mr. Edward Falawess



- Voici également quelques photos retrouvées, prises il y a à peu près dix ans. Voyez par vous-même l'étonnant effet de notre produit sur cette affaire, Vice-président.
















- En ce qui concerne la dernière image, nous avons retrouvé l'originale et réussi à la recoloriser de manière objective. Voici comment elle était le jour où nous avons mis la main sur elle. Enfin... elle était plus jeune, bien entendu.





- Elle a bien changé, n'est-ce pas ? Comment, vous... vous aimeriez la voir ? C'est que... Les ordres sont précis, Vice-président, nous n'avons pas le droit de lui rendre visite lors de ses heures de tests. Non, désolé, ce n'est pas possible. Enfin, cela dit, il y a un moment que vous n'êtes plus venu nous voir. J'ai une photo d'elle sur moi, si ça vous intéresse, tenez.



- Vous voyez ? Elle a changé, n'est-ce pas ? Que... ? Ah oui ! La date sur la lettre de Monsieur Edward. Je sais, c'est un détail surprenant. Nous avons découvert que le sérum injecté permet de vieillir moins vite. Notre chère patiente vieilli, en réalité, d'un an tous les quatres ans. C'est complexe, en effet. Elle n'a aujourd'hui que 16 ans, elle n'en avait que 6 lorsqu'elle a été portée disparue. Impressionnant, me direz-vous ! Eh bien oui, c'est en fait un effet secondaire insoupçonné lors de l'expérience mise au point il y a 40 ans. C'est un effet sur lequel il nous faudra travailler, une fois tous les tests finis...

- Andrew ! Que faites-vous ?

- Ah ! Monsieur le Directeur ! Vous tombez bien, je vous cherchais. Voyez-vous, j'explique au Vice-président l'avancement de l'affaire W.

- L'affaire W. ? Vous n'êtiez pas sencé enquêter, Andrew ?

- Si, je viens de montrer au Vice-président ce que j'ai appris. Des lettres, des photos, son visage au moment de sa rétention,...

- Intéressant.

- Au fait, Monsieur le Directeur, le Vice-président aimerait constater de ses propres yeux l'avancement des tests. Pourrions-nous rendre une petite visite à notre expérienceuse ?

- Je pourrais me permettre de vous accorder cette faveur, en effet. Allons-y tout de suite, ça m'évitera de perdre du temps.

- Je vous suis !


° ° °


- La voilà ! N'est-elle pas ravissante ?

- Je vous approuve, Monsieur le Directeur. Elle est en pleine forme.

- Les tests sont-ils positifs ?

- Affirmatif, Monsieur !

- Bien, c'est parfait. ... Comment ? Vice-président, vous ne vous souvenez pas du début de cette affaire ? Eh bien ! Andrew, racontez-lui la fameuse histoire de l'affaire W., je vous prie.

- Vous ne vous rappelez pas ? Cet après-midi de janvier 1973. C'est ce jour-là que nous l'avons rencontrée. Nos hommes l'ont trouvée seule, ils l'ont alors emmenée. Une fois ici, nous avons testé sur elle le sérum que nous avions mis au point deux ans plus tôt. Oui, c'est bien ça, ce sérum qui devait développer les facultés intellectuelles et psychiques. Nous l'avons donc testé, mais il s'est avéré que le résultat était moins fructueux que nous ne l'avions espéré. Il nous a fallu dix ans pour mettre au point toutes les facultés dont nous pensions pouvoir tirer profit. Ajoutons cinq ans pour la réanimation nécessaire de ses cellules qui avaient subit des dégats à cause du sérum, elle était trop jeune pour le supporter convenablement. Les examens quotidients étaient de plus en plus satisfaisants. Mais il a fallu que le sort se vange en nous amenant un malheur. Elle devait être remise depuis... hum... trois mois, ses surveillants l'avaient emmenée en sortie. Elle avait bien besoin de revoir le ciel, la pauvre enfant. Elle a traversé la rue, seule, une voiture l'a fauchée. Il nous a de nouveau fallu de la patience, beaucoup de patience. Environ huit ans. Tout ça pour se rendre compte que le sérum avait perdu son efficacité lors de l'accident...

- Ce fut notre plus grande déception, vous savez. Après des années de recherches, il fallait tout reprendre à zéro ! Imaginez un peu, Vice-président, imaginez la torture de nos scientifiques, éveillés jours et nuits pour rattraper le temps perdu !

- Hum... oui. Je pense que la chose est suffisamment imaginable, monsieur le Directeur... Donc, après cet accident, il nous a fallu de nouvelle années d'élaboration et de rééducation. Le produit devrait désormais résister aux chocs intenses ainsi qu'aux émotions trop fortes, du moins, c'est ce que nos chercheurs affirment... J'espère tout de même que ce genre de chose ne se reproduira pas. J'étais encore jeune au moment du drame et je m'étais fait d'elle une amie. Quelle peur de la voir se faire renverser par cette voiture. Une grande voiture noire aux vitres fumées... La question n'a jamais cessé de me tourmenter.

- De quoi parlez-vous, Andrew ?

- Eh bien, Monsieur le Directeur, je me demande si cette voiture était vraiment là par hasard. Il me semble qu'elle a déboulé pile au moment où elle traversait la rue et j'ai comme l'impression que ce véhicule ne serait pas arrivé si elle était restée sur le trottoir...

- Vous vous faites des idées ! Allons, continuez !

- Bien... Après sa seconde rééducation, il a fallu revoir tous les points visés par le sérum. Les examens ont doublé, les résultats devaient être de plus en plus convaincants,... Nous avons tenté d'améliorer la formule du sérum aussi. Une nouvelle injection était indispensable, de nouveaux tests également. Toute cette histoire a dû nous prendre au moins dix ans. Depuis, les tests n'ont jamais cessé, les résultats s'améliorent très lentement. Cependant je pense que nous approchons de notre objectif.

- J'espère que vous avez raison, Andrew ! Je ne suis plus de premère jeunesse et je ne vivrai pas éternellement. J'espère la voir au final de notre expérience !

- Ne vous en faites pas pour ça, Monsieur le Directeur, ce n'est sûrement plus qu'une question de mois... Enfin ! Vous comprenez, Vice-président, nous sommes impatients. certains ont mis ce sérum au point et ne sont même plus là pour en voir les résultats. Je vénère ces chercheurs !

- Andrew ! Monsieur le Directeur ! Venez vite !

- Quoi encore ? Que se passe-t-il, William ?

- Venez, Messieurs ! Dépêchez-vous !

- Bien, allons-y Monsieur le Directeur, ça a l'air urgent

- Au revoir, Vice-président. Faites donc un tour parmi nos chercheurs, il vous en dirons d'avantage.

° ° °
(Vous voici donc seul, vous, agent des services secrets de Grande Bretagne. Votre mission était de découvrir ce qu'était devenu cette jeune fille, vous avez réussi, votre couverture était impéccable ! Regardez, là, par terre. Un papier...)




Helias A. Wuna
"Institute Top secret Sientific Research" de Glasgow

dite "Affaire W."


Mise au point du sérum 310 Info QI : 1971
Réalisation des tests de rééducation des cellules et des résultats : Mark Walker, Dan Ipark, William Glas, Merry Glas, Grant Miller, Jerrys Appleton, Georges Bland, Melany Bland, Jonh Bland, Harry Morryng, Debhy Joy, Dany Cooper, Elizabeht Rollings
Sécurité du sujet : Hemma Cambols, Roanh Appleton, Andrew Lightspark, Roy Windfields, Lee Paint
Direction des recherches : Dilan Walker

Caractéristiques du sujet : QI développé, luminosité occulaire, facultés de visualisation tabloïde aérienne, possibilité de raccordements USB et informatiques, comportement semi-informatique
Etat actuel du sujet : Phase de tests des résultats
Etat prochain du sujet : Phase d'expérimentation en laboratoire - service de recherches internationales de Londres - utilisation des facultés informatiques et intellectuelles
Destination : Londres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monforum.forumgratuit.be
 
Histoire de Wuna (non finie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» [Résolu] histoire de souris
» Histoire d'une migration ?
» C'est l'histoire d'une cerise qui bouffait des pastèques.
» KL'Histoire Episode 29

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de test :: Brouillons :: Brouillons en codage-
Sauter vers: